Articles

Affichage des articles associés au libellé ontologie du devenir

Penser l'ontologie du devenir

Image
Quelques points de repères que je partage avec vous ! A découvrir : les podcast dédiés à la philosophie du collège de France et notamment les cours de Anne Fagot Largeault J’ai retenu : Le devenir impensable : un problème aussi vieux que la philosophie (19-02-2007) Solutions philosophiques pour échapper au mobilisme, dans la tradition occidentale On stabilise une réalité sensible fuyante et dispersée, ou bien en s'élevant du sensible à l'intelligible (la matière change, les formes demeurent: ex. ‘lois’ de la nature), ou bien en réduisant le changement à des assemblages et réarrangements d'éléments matériels euxmêmes inaltérables (les formes changent, la matière demeure: ex. atomes). Troisième voie_: poser que l'espace-temps est une caractéristique de l'appareil cognitif du sujet connaissant, et non pas des objets de la connaissance. Alquié argumente qu'il faut ‘tourner le dos à l'éternel’ comme on tourne le dos à l'enfance, et accepter la