Articles

Affichage des articles du avril, 2008

Digitale et information Literacy : sortir des cadres disciplinaires et agir un projet de société !

Image
Alain Pierrot vient de me faire passer ce document instructif à plus d’un titre !
Et je réfléchis avec vous autour de quelques idées !

D’abord je constate avec satisfaction l’intégration des TIC dans un ensemble plus vaste et porteur de sens qu’est l’information literacy : ça va dans le sens de l’idée que j’avais développée il y a quelques temps sur Apprendre 2.0, à savoir que les digitales literacy n’ont pas de sens pour elles-mêmes : il est nécessaire de les inclure dans des projets à caractère transversal : l’information literacy y répond en partie !

Sauf qu’ à y regarder de plus près, il est nécessaire d’aller plus loin : au risque de retomber dans le même piège : l’information pour être informé…et au final ,un système qui se clôt sur lui même !
Il y a bien une timide tentative d’élargissement avec la notion d’usage éthique de l’information mais l’élan devient une injonction paradoxale dans la mesure ou l’on fait du système un modèle, donc quelque chose qui devient une norme qui s…

L'apprenance : c'est quoi ?

L’apprenance vers une nouvelle culture de la formation ?
Philippe Carré, CREF (EA 1589), Université Paris X, Nanterre
Audition publique trimestrielle, 30 janvier 2006
COMITE MONDIAL POUR L’EDUCATION ET LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE

Extrait :

Une culture nouvelle de la formation, centrée sur les individus émerge : les bénéficiaires de la formation doivent devenir "acteurs", "sujets apprenants". Or ce renversement de perspective, explique Philippe Carré, professeur à l'université Paris X–Nanterre ne va pas de soi. Il s'agit, pour développer les apprentissages tout au long de la vie, de prendre conscience du renversement copernicien qu 'entraîne le passage de la formation à l'apprenance.
"L'enseignement doit céder le pas à l'apprentissage, le formateur à l'apprenant", estime Philippe Carré. Il n'est plus question de trouver les moyens d'apporter le savoir aux acteurs, mais de donner aux sujets les moyens d'aller …