Articles

Affichage des articles du mars, 2007

De l'intelligence collective vers l'intelligence globale

Ecrans - Web 2.0 : le règne de l'individualisme social

Plus je chemine dans mes expériences et mes réflexions sur le net, et plus j'ai la conviction que le concept d'intelligence collective est largement dépassé pour représenter les dynamiques en jeu sur le Web : il me semble aujourd'hui souhaitable de parler d'INTELLIGENCE GLOBALE pour mettre l'accent sur les formes multiples qu'elle convoque !

Il y a quelques temps, sur ce blog, j'avais écrit cela sur le sujet :


"je pense qu’il vaudrait mieux parler d’INTELLIGENCE GLOBALE plutôt que d’intelligence collective !
En effet, l’intelligence collective type Web 2.0 s’appuie non seulement sur notre capacité à produire ensemble des "objets" (contenus, opinions, réflexions...etc... ) mais aussi et surtout leurs processus de régulations permanents (création, évolution, destruction ).
Il se trouve que ces processus dits « auto-organisationnels » impliquent des dimensions complémentaires à la fois d’ordr…

Transnets » Blog Archive » L’internet est un zéro géant

Transnets » Blog Archive » L’internet est un zéro géant:

Ce grand ZERO est surtout un grand TOUT qui relève de la complexité, de la reliance et nous inclut, comme un pli de l’étendue, dans le cosmos ! (j’aime bien bien l’expression pli de l’étendue empruntée à Miguel Benasayag dans son le livre “la fragilité”)….

Tout cela converge avec l’idée que je me fais des réseaux apprenants !

Je nuancerais le propos sur la question de l’autorité : plutôt que de parler de droit donné à toute personne pour nous aider à apprendre et à comprendre le monde, je parlerais d’une influence naturelle perçue comme évidente et pertinente s’exerçant au travers d’un accompagnement mutuel et de co-constructions réciproques ! j’ai le sentiment que nous ne la décidons pas vraiment mais qu’elle s’impose à nous spontanément…cela dit, cette autorité est perçue de manière singulière : les figures d’autorité ne sont pas les mêmes pour tous…et c’est dans cette singularité et cette relation de confiance, dans cet espac…