Articles

Affichage des articles associés au libellé apprendre 2.0

Web 2.0 : Au diable l'incrémentation marketing, vive le 2.0 durable !

En discutant aujourd'hui avec Olivier et Sylvain du réseau Apprendre 2.0 , nous en sommes arrivés à la conclusion que : Le web 2.0 n’a jamais été pour nous une mode à suivre mais la concrétisation de profondes convictions : la participation active des internautes, la co-construction, le partage, le co-apprentissage...etc... en sont des valeurs fortes ! Ce 2.0 est aussi le symbole d’un changement majeur de paradigme, un positionnement méta qui invite, entre autre, à apprendre à apprendre dans le domaine de la formation et de l’éducation…je m’en suis expliquée à de nombreuses reprises !...Selon la classification de Watzlawick, ce positionnement s’inscrit dans des changements de type 2 ! Les experts en marketing web nous prédisent l’avènement du web 3, 4, 5 : grand bien leur fasse… cette course effrénée à l’incrémentation n’est pas le but qui nous anime : l’accompagnement du changement est affaire de relations humaines qui s’inscrivent dans le temps…Le 2.0 sera donc pour nous une

L'apprenance : c'est quoi ?

L’apprenance vers une nouvelle culture de la formation ? Philippe Carré, CREF (EA 1589), Université Paris X, Nanterre Audition publique trimestrielle, 30 janvier 2006 COMITE MONDIAL POUR L’EDUCATION ET LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE Extrait : Une culture nouvelle de la formation, centrée sur les individus émerge : les bénéficiaires de la formation doivent devenir "acteurs", "sujets apprenants". Or ce renversement de perspective, explique Philippe Carré, professeur à l'université Paris X–Nanterre ne va pas de soi. Il s'agit, pour développer les apprentissages tout au long de la vie, de prendre conscience du renversement copernicien qu 'entraîne le passage de la formation à l'apprenance. "L'enseignement doit céder le pas à l'apprentissage, le formateur à l'apprenant", estime Philippe Carré. Il n'est plus question de trouver les moyens d'apporter le savoir aux acteurs, mais de donner aux sujets les moyens d'

Réseaux sociaux et pédagogie : une question de projet et d'avenir ?

Je rebondis sur le billet de Mario Asselin à propos de l'utilisation des réseaux sociaux à des fins pédagogiques ! [URL d'origine devenue obsolète http://carnets.opossum.ca/mario/archives/2008/01/facebook_myspace_rien_a_faire_en_classe.html - Archive waybackmachine  https://web.archive.org/web/20080120193036/http://carnets.opossum.ca/mario/archives/2008/01/facebook_myspace_rien_a_faire_en_classe.html ] Je crois que la question n'est pas de savoir s'il faut les utiliser ou non comme moyens pédagogiques : ils font déjà partie de notre panoplie d'apprenants et cela depuis que le monde est monde...Nous apprenons en permanence des interactions que nous entretenons avec les membres de nos réseaux ici et là...A l'école, les enfants apprennent beaucoup au travers de leurs échanges avec leurs copains...etc... Ce que rendent possibles les nouvelles technologies, c'est l'amplification de leur ouverture sur le monde ! Reste à négocier cette ouverture