Articles

Affichage des articles associés au libellé netneutralité

Game over : Changeons l'internet

Image
Par Olivier Auber, Olivier Zablocki (Ψ.observers) Reproduit ici pour mémoire : "Contribution aux " Assises du numérique" et à la Semaine de l'Internet Mondial de Paris (22 au 28 juin 2008) - Archive waybackmachine  https://web.archive.org/web/20100621054517/http://www.refondation.org/blog/994/assises-du-numerique-creer-un-veritable-espace-public-sur-internet Si pour nous, utilisateurs de base de l'Internet, la gouvernance du réseau ressemble à une collusion entre organismes techniques, commerciaux et politiques [1] , c'est que contrairement à l'opinion couramment admise selon laquelle l'Internet serait un organisme acentré fonctionnant de manière répartie, il est au contraire parfaitement centralisé [2]. Le réseau est organisé de manière hiérarchique au niveau de ses normes et de son infrastructure. Au sommet de la pyramide il y a les 13 grands registres d’adresses dites « racines DNS » qui ne forment en fait qu’une seule et même entité au coe

Persuasion numérique et questionnement éthique

Image
En lisant le rapport Collin et Colin, j'y ai découvert une notion intrigante : celles des sciences de la persuasion (p 41) http://www.redressement-productif.gouv.fr/files/rapport-fiscalite-du-numerique_2013.pdf Cette découverte appelait à aller plus loin et à mieux comprendre de quoi il retourne. J'ai donc fait une recherche et suis tombée sur cet article http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/high-tech-4/d/la-captologie-lordinateur-outil-de-persuasion_5689/ qui décrit les sciences de la persuasion (appelées aussi captologie ou paternalisme libertaire) comme une forme d'automatisation de l'incitation comportementale en vue d'un changement. Ce qui est visé relève donc de l’amélioration des comportements sur la base normative d'une grille de référence en "bonne santé publique". Selon Hubert Guillaud (Internetactu), l’Économie comportementale que ce type de science produit, induit des questionnements éthiques essentiels : http://www.internetactu.n

Netneutralité de bout en bout : une composante/support de l'identite numerique

Classiquement le concept de netneutralité est rattaché à la tuyauterie internet...C'est ce que souligne ici J.Zimmerman (quadrature du net): "Un opérateur n'a pas à vous dire ce que vous pouvez faire ou ne pas faire avec votre tuyau!" Sur RWW ce matin, Fabrice Epelboin va plus loin en pointant la pertinence de la neutralité terminale, comme par exemple la neutralité des plateformes (type Twitter et autres) ou la neutralité des box. Neutralité des terminaux : l’argument boomerang des lobbies | ReadWriteWeb France [URL devenue obsolète http://fr.readwriteweb.com/2010/08/18/a-la-une/neutralite-des-terminaux-argument-boomerang-des-lobbies/ - archive waybackmachine  https://web.archive.org/web/20100821103135/http://fr.readwriteweb.com/2010/08/18/a-la-une/neutralite-des-terminaux-argument-boomerang-des-lobbies/  ] Partant de là, il me semble logique d'aller jusqu'au bout de la démarche en admettant et en défendant aussi l’idée d'une neutralité d'origi

Recotwitter : une grosse erreur tactique de twitter qui offre l'opportunité d'apprendre

Récemment Twitter a mis en place un système de recommandation qui fait polémique : ce système propose aux nouveaux membres Twitter un abonnement automatique et par défaut a une liste de comptes choisis de façon arbitraire ! Comme le fait remarquer Olivier Auber , cette nouveauté modifie du tout au tout les règles du jeu qui s'étaient mises en place sur Twitter entre les différents acteurs : partant d'un système en apparence "asymétrique et ouvert", Twitter impose désormais un processus symétrique, arbitraire et non transparent ! En fait, Twitter ne fait qu'accentuer et rendre plus visible un paradoxe sémantique lié à son design : de par sa structure centralisée, Twitter n'est pas un réseau social mais un silo social qui concentre des flux d'informations vers ses serveurs... Les producteurs de ces flux sont considérés par Twitter comme des agents captifs et non comme des partenaires privilégiés et responsables : leur imposer des centres d'attent

La centralisation du Net : cet autoritarisme de l'arbitraire !

« Tout le monde a intérêt à transformer Internet en Minitel »- Ecrans Ma synthèse de la discussion avec RevzNexus : http://twitter.com/RevzNexus Cet article évoque des tendances centralisatrices de plus en plus marquées en terme d'architecture sur le net et pointe l'absence d'engagement vers la netneutralité... l'auteur rend ici visible les enjeux de pouvoir liés à ces tendances! Dans ce contexte, la cartographie structurelle est une forme de résistance active et concrète : elle permet de découvrir ce qui reste généralement masqué aux communs des internautes... http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2011/01/designs-et-interactions.html Ces dispositifs cartographiques, comme le sont par exemple le générateur poïétique et la big picture , permettent, entre autre, de prendre conscience des stratégies politiques associées à ces approches centralisatrices : rien à voir avec une culture émergente...Favoriser, développer les architectures centralisées revient à court-

Le 21ième siècle sera le siècle des Lucides !

En son temps, il y eut le siècle des lumières qui apporta les éclairages de son époque et offrit une voie pour dépasser l'obscurantisme...mais il faut bien admettre que ce paradigme a surtout créé des élites de pensée...le commun des mortels n'était pas vraiment concerné par la grâce de la connaissance ! :-( Et si aujourd'hui, nous décidions d'inventer le siècle des lucides ! .........:-) Pour tout dire, il est déjà en marche ! :-) Il nous reste à le nommer et à le définir pour en faire un paradigme de sens partagé! Ce que je mets derrière "les lucides" c'est avant toute chose la possibilité pour chacun de développer des repérages pertinents de connaissance et donc de sens et , a la fois sur le plan individuel et collectif...Internet et les réseaux nous offrent aujourd'hui de multiples briques et outils , reste à développer les compétences pour dépasser le bruit et construire des invariants qui fassent sens avec nos expériences ! J'ai dan